« Dans chaque départ, il y a une image de la mort. »

Je sais plus qui a dit ça, je sais pas si c'est vrai en général, mais putain j'ai découvert une chose :
quand je mourrai, avoir apprécié chaque minute de mon existence avec vous ne m'empêchera pas de pleurer comme un veau.

Pour finir en musique je voulais la conclusion emblématique qui fait «Lâ Sol# La Sîb La, Do# Ré», mais impossible de la retrouver, alors à la place :