Alors dans l'ordre, je suis arrivé mardi 18 à la gare de Waterloo sur les Kinks, pour me mettre dans l'ambiance. Je me suis même pas perdu dans le métro pour rejoindre le Nord de la ville, plus précisément Camden Town, quartier des Punks et des Goths. Je ferais un billet à part pour ça, faut que je trouve des photos avant.

Je suis logé en résidence universitaire sur un site nommé Ifor Evans, qui rassemble 4 corps de bâtiments et un pub autour du self, où sont servis petits-déjs et repas du soir en semaine seulement. Pour le week-end, il y a une cuisine pour l'étage. Cela dit, je sais pas ce que mangent mes voisins, ou s'ils mangent tout court, parce que pour l'instant j'en ai pas vu un seul aux fourneaux. Tant mieux, ça me laisse plus de place et je peux mettre ma musique en même temps. On partage aussi 2 WCs, 2 douches et 1 baignoire. Pour l'instant c'est super, on est pas plus de 6 ou 7, on se marche pas dessus.
Dans la chambre même, 1 grande fenêtre, 1 lit, 1 table de nuit, 1 armoire, 1 bureau, 1 évier, 1 placard, des étagères et un super-fauteuil : mieux que le minimum donc. Et coup de pot quand on connaît les intérieurs anglais, mes rideaux sont d'un goût tolérable. Ouf.

Une grosse appréhension en partant, c'était la bouffe. Bé oui, maaanger c'est important ! Et là bonne surprise, le self est très bien, ça fait plusieurs fois que je me surprends à aimer pour de vrai le plat que j'ai choisi. Bon par contre je te cache pas que les matins, quand on s'arrache péniblement du lit vers 8h30 et qu'on arrive devant le présentoir à moitié dans les vapes, se faire agresser par des saucisses fumantes, des frites, des oeufs au plat et SURTOUT, surtout des fayots en sauce... Là c'est très dur. :-/

J'ai parlé de mes voisins, ça m'amène au sujet épineux des P'tits Chinois. Les P'tits Chinois sont partout, partout à la fac, partout à Ifor Evans, et partout autour de ma chambre. Les P'tits Chinois font rien qu'à essayer de faire croire qu'ils sont pas tous pareils, qu'ils ont des nationalités différentes, et même des noms individuels ! Bon c'est dur, mais je pense que d'ici la fin de l'année il y en aura deux ou trois que j'identifierai, et deux ou trois dont je retiendrai le nom. Pas forcément les deux ou trois mêmes.
Malgré leur nombre, les P'tits Chinois ne peuvent pas masquer le fait qu'il y a pas mal d'étudiants internationaux à Ifor Evans, et pas qu'extrême-orientaux. Ceux qui ne sont pas étrangers sont forcément des Freshers, des étudiants en première année. Eux découvrent l'indépendance, les soirées étudiantes et le volume max de leurs chaînes. Finalement je préfère les P'tits Chinois. :-$

En fait, ceux dont je suis le plus proche, ce sont les autres étudiants Erasmus, rencontrés dans les conférences de présentation de l'UCL, une des deux plus grosses facs de Londres. Leur gros avantage sur les P'tits Chinois, c'est que je peux mémoriser leurs visages et comprendre leurs noms. Et aussi qu'on a un peu plus le même âge, la même situation académique, etc... Situation académique, parce que la plupart des étudiants étrangers non-Erasmus sont en fait là pour tout leur Bachelor (équivalent de la Licence).

Et puisqu'on est arrivé jusqu'à la fac, parlons-en. University College London est une sorte de Paris 4 locale, avec des pâtés de bâtiments entiers pour elle, en compétition avec King's College (le Paris 1 local) pour la troisième place britannique derrière Oxbridge.... Et la comparaison s'arrête là.
Ici, toute démarche administrative s'effectue en un simple courriel, pas forcément à la personne directement concernée. On peut demander à un vendeur de T-shirts UCL où est la photocopieuse, il téléphone immédiatement à quelqu'un qui lui donne la réponse, qu'il me transmet. Tous les bouquins de toutes les bibliothèques sont directement accessibles sans avoir à roupiller une demi-heure en attendant que quelqu'un aille le cherche pour toi. Il y a des salles internet en veux-tu en voilà et un réseau wifi sur tout le campus. On peut manger ou travailler dans des espaces conviviaux. Il y a une sorte de corpo à financement mixte, la Students' Union, qui propose des tonnes d'activités (ça aussi j'en parlerai à part, ce billet est déjà trop gros)... Rien à voir avec la Sorbonne niveau agrément quoi.

Voili voilou, je finis de prendre mes marques dans tout ça, et la suite au prochain épisode. 8-)